SOFICA CINEMAGE 16

CINEMAGE 16 - Document commercial VDEF_Page_1
DATE LIMITE DE SOUSCRIPTION

31/12/2020

Réduction IR
Frais d'entrée
Souscription minimale
Durée de placement
Typologie
48%
0%
5000 € (5 actions de 1000 €)
5 ans minimum, plafonné à 10ans
Société de financement de l'industrie cinématographique et de l'audiovisuel
NOTRE AVIS
  • Une réduction d’impôt de 48% en 2019 du montant souscrit plafonnée à 8 640 €
  • Le cinéma français reste un secteur attractif : plus de 200 millions d’entrée par an depuis 8 ans, une fréquentation des salles en France qui reste plus élevée qu’en Europe

Fonctionnement de la SOFICA

DEUX PROFILS D’INVESTISSEMENT COMPLEMENTAIRES POUR OPTIMISER LE COUPLE RENDEMENT/RISQUE

  • INVESTISSEMENTS DANS LES FILMS

Via ce type d’investissement, CINEMAGE 16 accède à la valeur patrimoniale du film grâce à des droits à recettes à provenir des principaux supports d’exploitation (entrées en salles, vidéo, VOD, TV, plateformes SVOD, ventes internationales, droits dérivés) qui seront cédés et valorisés avant la dissolution de la société. CINEMAGE 16 privilégiera, à chaque fois que c’est possible, un accès prioritaire aux premières recettes d’exploitation.

CINEMAGE 16 consacrera la moitié de ses investissements à des 1ers et 2èmes films de réalisateurs :

-qui ont souvent un meilleur ratio potentiel commercial / budget, et présentent alors de meilleures conditions pour les investisseurs ;

-qui représentent une part prépondérante de la production française et permettent un choix large, diversifié et de qualité.

Une partie des investissements de CINEMAGE 16 fera l’objet d’un contrat d’adossement avec des producteurs. CINEMAGE 16 ne tirera aucun profit de la revente des droits à recettes relatifs aux investissements adossés (27,5% maximum des investissements), cette revente s’effectuant au montant nominal (diminué des sommes déjà encaissées sur ces investissements et des frais de gestion). Aucun de ces investissements ne bénéficiera d’une garantie bancaire permettant d’en sécuriser le paiement, de sorte que le remboursement dépendra de la santé financière de l’adosseur. Les souscripteurs ne réaliseront aucune plus-value sur cette partie de l’investissement de la SOFICA.

  • INVESTISSEMENT DANS LE CAPITAL DE SOCIETES DE PRODUCTION

CINEMAGE 16 investira  au moins 20% de son enveloppe sous forme de souscription au capital d’une société de production cinématographique ou audiovisuelle. La filiale dédiée signera des conventions de développement avec des producteurs rigoureusement sélectionnés. Les encaissements sur ces investissements sont déclenchés par la mise  en production des films et non par leur sortie ; ils sont donc décorrélés du risque de sous-performance du film lors de son exploitation commerciale. Ces investissements sous forme  de  conventions  de  développement  pourront  faire  l’objet d’une rémunération par la pratique d’un taux de capitalisation qui peut limiter le potentiel de plus-value.

Ces illustrations concernent des investissements réalisés par les SOFICA précédentes.